Sur les bords des communes de Saint-Nazaire et Trignac ; entre une route départementale et une voie ferrée ; dans la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire ; de part et d’autre d’une route nationale…

La carence de cohésion du territoire étudié ici le met en résonance avec l'un des enjeux actuels des villes françaises, à savoir le devenir de leurs «  zones suburbaines  ».

Les espaces publics des périphéries de villes se distinguent à coup sûr de ceux soignés et protégés des centres-villes.

Au départ du processus de projet, trois formes spatiales théorisées comme outils de travail : la micro-centralité polarisante ; la frange liant et séparant à la fois ; l'espace de réserve, poche de potentialité...

Leurs formes et usages propres, leur urbanité latente enclenchent le projet (sub)urbain.

... et un fil directeur : partir des réalités physiques et des usages du site pour arriver à des «  utopies réalistes », des projets et programmes capables de susciter le rêve précisément parce qu’ils sont réalisables.